Encore plus de ferveur lors de la deuxième série de visites d’inspection

La FIFA a terminé le 1er novembre la deuxième série de visites des villes hôtes candidates de la Coupe du Monde de la FIFA 2026™. Conduite par Victor Montagliani, vice-président de la FIFA et président de la Concacaf, la délégation a pu constater l’enthousiasme et la passion que suscite aux États-Unis, au Mexique et au Canada la perspective d’accueillir l’événement planétaire d’ici à cinq ans. L’engouement dans les villes de Kansas City, Cincinnati, Dallas, Denver, Houston, Monterrey, San Francisco et Seattle était en tout point comparable à celui noté lors de la première série. Outre l’engagement ferme des responsables des villes et des stades, ainsi que des clubs de football locaux et d’autres organisations sportives, la deuxième série a mis en évidence la somme de travail qui a été réalisée.

"Lors des visites, nous avons pu constater le professionnalisme et la passion qui animent chacune de ces 17 villes depuis le début de la procédure de candidature. Même si chaque ville a une approche singulière, nous avons remarqué partout une volonté forte d’appréhender la Coupe du Monde de façon globale, notamment via une mobilisation des acteurs locaux autour d’objectifs durables qui permette de tirer le meilleur parti de ce projet unique", a déclaré Victor Montagliani. "Ce qui m’a le plus frappé chez les habitants de toutes les villes que nous avons visitées, c’est l’amour du football et la ferveur à l’idée d’accueillir une Coupe du Monde. Ils ont tous très envie de vivre cet événement, qui sera forcément une grande réussite", a-t-il ajouté. Après deux années de rencontres en ligne dues à la pandémie, cette tournée d’inspection a permis aux experts de la FIFA d’évaluer in situ les infrastructures clés telles que les stades, les installations d’entraînement, les transports et les sites potentiels des FIFA Fan Festival™, ainsi que de poser directement toute question aux représentants des villes. "Nous avons pour priorité de proposer aux meilleurs joueurs du monde la plus belle des scènes", a indiqué Colin Smith, directeur de la division Compétitions et Événements. "De ce fait, nous nous focalisons toujours sur les terrains et les stades avant de nous intéresser à tout ce qui permet de proposer la meilleure expérience possible aux groupes concernés par la Coupe du Monde, des supporters aux médias en passant par les diffuseurs, les sponsors et les officiels. Le niveau global de préparation étant véritablement impressionnant, nous allons avoir le plus grand mal à sélectionner les villes hôtes", a-t-il ajouté. Les dernières villes candidates américaines, mexicaines et canadiennes feront l’objet d’une visite à la fin du mois de novembre, l’objectif étant d’effectuer une analyse exhaustive et de finaliser cette procédure de sélection au cours du premier ou deuxième trimestre 2022.