Faux pas barcelonais et retour munichois

FIFA.com revient sur un week-end mitigé pour les leaders dans le football féminin de clubs mondial, avec de la déception pour Barcelone et du bonheur pour le Bayern Munich, Brondby et Melbourne City.

Allemagne : Le Bayern réduit l'écart Le leader Turbine Potsdam ne jouait pas le week-end dernier, ce dont a profité le Bayern Munich pour se rapprocher de la tête du classement, à la faveur d'une victoire conquise de haute lutte face au 1.FFC Francfort. Le vainqueur de la dernière édition de la Bundesliga a toujours autant de mal à trouver le chemin des filets mais contre Francfort, un seul but lui a suffi à faire la différence. En faisant mouche pour la première fois parmi l'élite depuis mars dernier, Nicole Rolser a ainsi permis aux Bavaroises de battre les vainqueurs de la Ligue des champions féminine de l'UEFA 2015 sur la plus étroite des marges. Dans le même temps, SGS Essen a subtilisé la quatrième place du classement à Wolfsbourg grâce à une victoire 4:0 sur le terrain de l'USV Iéna, l'internationale japonaise Kozue Ando ayant notamment trouvé la faille. Grâce à un succès 1:0 à domicile sur Hoffenheim, Duisbourg a doublé l'écart qui le séparait du Borussia Mönchengladbach, actuelle lanterne rouge sans le moindre point au compteur.

  • Le podium : Turbine Potsdam (21), Bayern Munich (19), Fribourg (17)

  • Espagne : Levante gagne du terrain, Barcelone trébuche La série de neuf victoires consécutives de Barcelone a pris fin avec le nul concédé par les Catalanes sur le score de 1:1 sur le terrain du Real Betis. Paula Moreno a endossé le costume d'héroïne pour le Betis en faisant trembler les filets du Barça à 12 minutes du terme. C'est la première fois que les Blaugrana laissent échapper des points en championnat en 2016/17. Heureusement pour Barcelone, ce faux pas s'est révélé sans conséquence au classement, son principal rival dans la course au titre, l'Atlético de Madrid, ayant lui aussi été accroché, à Valence (1:1, buts d'Amanda Sampredo et de Maria Paz). Levante fait donc la belle opération du week-end. Sa victoire 2:1 à Oiartzun lui permet de rejoindre l'Atlético à la deuxième place et de reléguer Valence, quatrième, à quatre longueurs. L'Athletic Bilbao, champion en titre, compte 12 points de retard sur le leader, mais vient de mettre fin à une série de trois défaites consécutives en battant l'UDG Tenerife Sur (2:0).

  • Le podium : Barcelone 28, Atlético Madrid, Levante (26 tous les deux)

  • Danemark : Le duo de tête brille avant le choc Le scénario est parfait : Brondby et le Fortuna Hjorring, co-leaders avec 16 points d'avance sur le troisième, ont rendez-vous pour l'ultime journée de la saison. Les deux équipes n'ont jamais connu la défaite cette saison, et se sont encore imposées le week-end dernier, au terme de scénarios bien différents. Le Fortuna a dû attendre la 93ème minute pour inscrire le but du succès 3:2 - grâce à Sarah Hansen - sur la pelouse de KoldingQ, troisième au classement et qui pensait bien avoir arraché le point du match nul en inscrivant deux but lors du temps additionnel. Brondby a connu un week-end plus serein avec une victoire 10:0 sur la lanterne rouge, Varde. Lors de la dernière journée, le Fortuna partira avec un petit avantage, puisqu'il évoluera devant son public. L'objectif pour les deux équipes de tête sera de terminer à la première place à l'issue de la saison régulière, avant d'aborder les play-offs.

  • Le podium : Brondby, Fortuna Hjorring (tous les deux 37), KoldingQ (21)

  • Australie : City mène la danse Melbourne City, le champion en titre, renoue avec ses bonnes habitudes. Après avoir été couronnées au terme de leur première campagne en championnat d'Australie, les Citizens ont déjà engrangé six points en deux sorties. Le week-end dernier, elles se sont imposées dans la douleur à Canberra United (2:1). Après le nul 0:0 entre Brisbane Roar et Perth Glory, Melbourne City est la seule équipe à avoir remporté tous ses matches depuis le coup d'envoi de la saison. Le gros score du week-end est à mettre à l'actif des Newcastle Jets, qui ont passé quatre buts sans en encaisser à l'extérieur à Melbourne Victory. Les visiteuses menaient déjà 3:0 à la 23ème minute, les Américaines Megan Oyster et Arin Gilliland ayant inscrit leur nom au tableau d'affichage.

    Le podium : Melbourne City (6), Perth Glory, Brisbane Roar (tous les deux 4)