Le football féminin gambien fait tomber les barrières

9 sept. 2021
  • adidas équipe les 14 formations engagées dans le championnat filles de la Gambie

  • La compétition devrait passer de 14 à 28 participants d'ici 2023

  • Les 7 régions alimentent le vivier de l'équipe nationale

"C'est ma vie. Je sais ce qui est bon et ce qui est mauvais, et le football est bon pour moi."

L'adolescente gambienne Sira Bah a eu du mal à convaincre ses parents que le football offrait une voie tout aussi viable que l'enseignement scolaire. Le partenariat FIFA-adidas destiné à épauler le programme de développement du championnat féminin de la GFF l'a aidée à présenter des arguments convaincants chez elle et à l'école.

"On me demandait tout le temps : Pourquoi ne pas poursuivre tes études ? Je répondais non, l'éducation ne se limite pas à une salle de classe. Les activités extrascolaires jouent également un rôle important dans l'instruction. J'ai essayé de persuader mes parents. C'est ma vie," explique-t-elle.

"On m'a dit d'arrêter. Moi, j'ai dit non, c'est ma passion, je ne peux pas arrêter. J'ai rejoint une équipe," poursuit Sira. "Aujourd'hui, je suis capitaine de l'équipe. Je suis très fière de moi. Je remercie la FIFA pour ses innovations et sa vision, ainsi que pour l'aide et l'attention qu'elle nous a apportées."

Une stratégie claire a été mise en œuvre en Gambie. Elle vise à faciliter une participation régulière à des championnats U-17 structurés afin de favoriser la croissance du jeu au niveau local, tout en aidant les communautés où des questions socioculturelles peuvent poser problème.

adidas fournira une assistance pratique en faisant don d'équipements qui pourvoiront aux besoins de 14 formations. De plus, une aide financière de 50 000 $ sera versée lors de la première année du championnat filles FIFA/GFF, qui bénéficiera également du soutien d'experts.

Lancé cette année, le championnat a réuni 14 équipes. L'objectif est d'accroître la participation à 20 d'ici 2022, puis à 28 la saison suivante. L'augmentation du nombre de joueuses devrait permettre aux 50 entraîneurs de poursuivre le développement du football local.

Une voie ouverte

Cela ouvrira une voie d'accès à la sélection, les sept régions contribuant à l'essor du football féminin avec un plus grand nombre de joueuses, d'entraîneurs, d'administrateurs et d'arbitres, qui seront tous absorbés dans la structure de l'équipe nationale.

Thuba Sibanda, spécialiste du football féminin de la FIFA, est enthousiasmée par l'ampleur du programme qui offre aux filles de vraies possibilités d'accéder au football.

"Le travail effectué en Gambie et les histoires fascinantes des Gambiennes qui se battent au quotidien pour pratiquer leur passion témoignent du rôle crucial du football" assure-t-elle. "C'est aussi un rappel de l'importance de rendre le jeu accessible à tous et d'encourager les filles à poursuivre leurs rêve".

"Nous devons assurer l'égalité de l'accès aux ressources, à l'éducation et aux infrastructures, permettre aux filles et aux femmes de jouer dans un environnement sûr, et continuer de les responsabiliser," ajoute-elle. "Nous pouvons les aider à renforcer leur confiance en elles et à surmonter les barrières liées au genre qui leur ont barré la route du football par le passé.

Et de conclure : "Il nous faut orienter tous nos efforts en ce sens pour donner aux filles et aux femmes la possibilité de s'affirmer sur et hors du terrain, et pour contribuer à faire de leurs communautés des lieux où elles pourront réaliser leurs rêves et bâtir un avenir meilleur."

La mise en œuvre de la toute première Stratégie pour le football féminin de la FIFA en 2018, conjugué à l'immense succès de la Coupe du Monde Féminine de la FIFA 2019™, montrent la place prépondérante prise par cette discipline. L'objectif de la FIFA est de populariser le jeu féminin en ouvrant des opportunités, sur et hors du terrain, aux femmes et aux filles du monde entier. Lancés le 8 septembre 2021, les programmes de développement du football féminin de la FIFA pour 2020-2023 ont été conçus pour offrir de nouvelles possibilités à toutes les associations membres et devraient aller de pair avec le soutien financier octroyé par le biais de FIFA Forward. Ils peuvent être adaptés pour répondre aux besoins et à la vision du football féminin propres à chaque association membre.