Duarte et les Éperviers gardent les pieds sur terre

29 août 2021
  • Le Togo a décroché sa première qualification mondialiste aux dépens du Sénégal

  • 15 ans plus tard, les deux équipes se retrouvent dans le même groupe

  • Le Togo entamera sa campagne face au Sénégal et à la Namibie

La seule participation du Togo à la Coupe du Monde de la FIFA remonte à Allemagne 2006. Les Éperviers se sont adjugé leur groupe de qualification avec 23 points, deux de plus que le Sénégal en prenant l'avantage lors d'une double confrontation directe. À la surprise générale, les Togolais se sont imposés 3-1 à Lomé avant d'obtenir un nul 2-2 à Dakar, alors que le Sénégal faisait figure de grand favori. Quinze ans plus tard, le tirage au sort a placé les deux équipes dans le même groupe et dans une situation similaire. Les Sénégalais ont pris part à Russie 2018, ils ont fini deuxièmes de la Coupe d'Afrique des Nations de la CAF 2019 et ils sont au meilleur de leur forme. "Ce qu'il s'est passé en 2006 pourrait avoir un effet positif, surtout sur le plan psychologique", estime pourtant le sélectionneur du Togo, Paulo Duarte, au micro de FIFA.com. "Reste la réalité du terrain. Le Togo traverse une période de transition. De nombreux joueurs importants sont partis au cours des quatre dernières années. Nous étions redoutés dans toute l'Afrique, nous pointions au 36ème rang du classement mondial. Aujourd'hui, nous sommes tombés à la 133ème place", déplore le technicien.

"Revenir au sommet demandera du temps et beaucoup de travail. Actuellement, la sélection sénégalaise est deux fois plus puissante que la nôtre, qui est, en outre, moins forte qu'en 2006", ajoute-t-il.

ouexdyo4ks15zrygjbo3.png

Coupe du Monde de la FIFA, Qatar 2022

Revivez Comores - Togo

6 sept. 2019

Un groupe relevé

Le Togo a été versé dans la poule du Sénégal, du Congo et de la Namibie, et Duarte sait que les Lions de la Téranga partent avec une longueur d'avance. Par ailleurs, il estime que ses troupes sont encore un peu trop tendres.

"Notre effectif est jeune et dépourvu d'expérience internationale. Il nous faudra au moins deux ans pour l'amener au même niveau que la sélection précédente. Il y a beaucoup à faire sur le plan tactique. Nous devons avant tout peaufiner le jeu et travailler l'aspect psychologique", explique Duarte à propos de l'état de préparation de ses hommes, qui entameront la compétition préliminaire face au Sénégal à Dakar, avant de recevoir la Namibie. Un stratège chevronné Paulo Duarte est l'un des entraîneurs les plus expérimentés d'Afrique. Il a notamment obtenu des résultats remarquables avec le Burkina Faso, qu'il a conduit en demi-finale de la Coupe d'Afrique des Nations. "Nous avons été privés de la finale aux tirs au but. Ça a été très dur", se souvient le technicien portugais. "Mon expérience et ma connaissance du football africain, ainsi que les règles tactiques que j'impose à mes joueurs, sont mes principales caractéristiques", commente-t-il. Suffisant permettre au Togo de rêver d'une deuxième participation à la Coupe du Monde de la FIFA™ ? "Pour être franc, notre premier objectif est de nous qualifier pour la Coupe d'Afrique 2023, un tournoi que le Togo a manqué deux fois de suite, en 2019 et 2021. Nous savons que le chemin sera semé d'embûches. Nous allons disputer les préliminaires de la Coupe du Monde sans pression, tout en donnant le meilleur de nous-mêmes pour obtenir de bons résultats", admet-il, avant de conclure : "Je suis un entraîneur réaliste. Nous jouerons tous les matches avec détermination, mais il faut garder les pieds sur terre."