Bebe dans la peau du héros

  • Le Portugal a battu le Kazakhstan aux tirs au but au terme d’une demi-finale électrique

  • Le gardien Bebe a été le grand artisan de la victoire

  • Il évoque ses émotions et se projette vers la finale contre l’Argentine.

Le Kazakhstan a multiplié les assauts sur les cages du Portugal mais celles-ci étaient sous excellente garde. Bebe a réalisé 11 arrêts sur l’ensemble de la rencontre, la majorité en seconde période. Le point d’orgue de sa prestation aura été une intervention exceptionnelle face à Douglas, alors qu’il ne restait plus que deux minutes à jouer en seconde période. Le gardien portugais s’est de nouveau interposé face au même Douglas, premier tireur kazakh lors de l’épreuve de vérité, plaçant les siens sur la voie d’une victoire 4-3 synonyme de qualification pour la finale de la Coupe du Monde de Futsal de la FIFA, Lituanie 2021™.

"Je ne trouve même pas les mots", avoue Bebe à FIFA.com à l’issue de la demi-finale. "Ça part dans tous les sens dans ma tête. Je ressens énormément d’émotions. J’ai 38 ans. J’ai travaillé toute ma carrière pour vivre un moment comme ça. Pour la première fois de ma carrière, je suis en finale d’une Coupe du Monde. Et le Portugal est en finale de la Coupe du Monde pour la première fois de son histoire. C’est historique. C’est quelque chose d’extraordinaire à vivre," ajoute-il.

Après le match à Kaunas, les Portugais ne cessent d’embrasser et d’interpeler le héros du jour pendant qu’il répond à nos questions. Modeste, l’intéressé ne tire pas la couverture à lui. "J’ai fait mon travail, tout simplement", explique-t-il. "C’est le fruit d’un travail collectif. Tout le monde a été extraordinaire ce soir. Il fallait battre une super équipe. Le Kazakhstan est une excellente équipe aujourd’hui, tout le monde a pu s’en rendre compte. On a bien défendu, on a bien attaqué et quand on a eu besoin de moi, j’ai fait ce que j’avais à faire."

Le Portugal sera opposé à l’Argentine en finale, un défi de taille que le gardien aborde avec appétit. "C’est une équipe fantastique", estime le portier. "Les Argentins sont champions du monde. Ils ont des joueurs extraordinaires et possèdent un collectif parfaitement huilé. Ils viennent d’éliminer le Brésil, avec tous ses joueurs d’exception. On s’attend à avoir une équipe de tout premier plan en face de nous."

"Mais on croit en nous", poursuit Bebe. "On sait qu’on a une excellente équipe. On a énormément de cœur, comme on a pu le voir sur le terrain aujourd'hui. On l’a vu contre l’Espagne. On va se préparer à fond pour ramener le titre mondial à la maison."

Finir en beauté

Ce trophée viendrait compléter la collection de l’un des plus grands joueurs de futsal de tous les temps. Élu meilleur joueur de futsal du monde à six reprises, Ricardinho a tout gagné en club et il a conduit la sélection portugaise au sacre européen. "Ce serait génial pour lui qu’on gagne", reconnaît Bebe. "Même si j’étais un spectateur neutre, j’aimerais que ça se fasse. Ricardinho a accompli des choses extraordinaires pour le futsal. Il le mérite tellement. C’est un immense privilège de l’avoir pour coéquipier, ce serait génial pour lui qu’il remporte le trophée."

Si Ricardinho s’offre cette sortie en beauté, il le devra aussi à son coéquipier et ami de longue date Bebe pour sa prestation d’exception lors de cette demi-finale.