Beaucoup à gagner et tout à perdre en Asie

  • Les qualifications asiatiques bientôt à mi-parcours

  • Déplacements périlleux pour la RI Iran et l’Arabie Saoudite

  • Match au sommet entre l’Australie et le leader saoudien

Installées dans leur fauteuil de leader, la RI Iran et l’Arabie Saoudite vont devoir batailler dur pour conserver leur place à l’issue des cinquième et sixième journées du troisième tour des qualifications asiatiques pour la Coupe du Monde de la FIFA, Qatar 2022™. La Team Melli compte deux points d’avance en tête du Groupe A. Toutefois, les hommes de Dragan Skocic ne peuvent se reposer sur leurs lauriers : après un déplacement au Liban, ils se rendront en Jordanie, pour y affronter la Syrie. Afin de consolider leur avance dans le Groupe B, les Faucons Verts d’Hervé Renard devront, quant à eux, négocier au mieux deux sorties compliquées : la première en Australie, la seconde au Viêt-Nam. Dans le même temps, le Japon fera le voyage au Viêt-Nam et à Oman, décidé à se relancer dans cette campagne préliminaire. Désireuse de se maintenir dans le duo de tête, la République de Corée accueillera quant à elle les Émirats Arabes Unis avant d’affronter l’Irak sur terrain neutre, à Doha.

Le programme

Groupe A 11 novembre République de Corée - Émirats Arabes Unis Liban - RI Iran Irak - Syrie 16 novembre Syrie - RI Iran Liban - Émirats Arabes Unis Irak - République de Corée Groupe B 11 novembre Australie - Arabie Saoudite Viêt-Nam - Japon RP Chine - Oman 16 novembre RP Chine - Australie Viêt-Nam - Arabie Saoudite Oman - Japon

L'affiche

Australie - Arabie Saoudite Ce choc au sommet du Groupe B est la cinquième confrontation entre ces deux équipes dans le cadre des qualifications pour l’épreuve mondiale. Il marque également la première sortie des Socceroos à domicile depuis le début du troisième tour et, au-delà, depuis le mois d’octobre 2019. L’enjeu est de taille : en cas de victoire, l’hôte australien ravirait la première place à son adversaire du jour. Les hommes de Graham Arnold abordent la rencontre en confiance, eux qui restent sur deux victoires et un nul sur les quatre dernières confrontations directes. Ils devront néanmoins composer avec les absences de Tom Rogic, Aaron Mooy et Adam Taggart, blessés ou en quarantaine. Hervé Renard se retrouve lui aussi contraint de se passer d’un atout de poids suite à la blessure du gardien Mohammed Al-Owais. Les Saoudiens espèrent cependant prolonger leur série victorieuse grâce aux retours du milieu de terrain Salem Aldawsari et du défenseur Mohammed Al Burayk.

Les autres rencontres

Toujours dans le Groupe B, le Japon se rend au Viêt-Nam. Les deux pays n’avaient encore jamais eu l’occasion de se mesurer dans le cadre des qualifications pour la Coupe du Monde. Quelques jours plus tard, les Samouraïs Bleus se rendront à Oman pour tenter d’effacer la défaite surprise concédée dès la première journée. En l’absence de Takefusa Kubo, blessé, le sélectionneur Hajime Moriyasu a rappelé Daizen Maeda et Ayase Ueda aux côtés de Yuya Osako et Takuma Asano, afin d’élargir l’éventail de ses solutions offensives. La RP Chine, qui se produira de nouveau au stade Sharjah, accueillera Oman et l’Australie sur terrain neutre, aux Émirats Arabes Unis. Les Chinois doivent absolument prendre des points pour rester dans la course. Le sélectionneur Li Tie tentera de s'inspirer du souvenir des préliminaires de Corée/Japon 2002. À l’époque, l’ancien milieu de terrain faisait partie de l’équipe qui s’était imposée à deux reprises contre Oman. Le succès 1-0 remporté à domicile avait scellé la première qualification de la Team Dragon pour la phase finale. Dans le Groupe A, la RI Iran devra se passer des services de son buteur Mehdi Taremi pour sa visite au Liban. Dragan Skocic se méfie de son hôte, intraitable devant son public. Les Cèdres s’étaient imposés 1-0 devant la RI Iran au même stade de la compétition, sur la route de Brésil 2014, grâce à une frappe victorieuse de Roda Antar. Si les hommes d’Ivan Hasek venaient à renouveler l’exploit, le match contre les Émirats Arabes Unis, à domicile, pourrait marquer un tournant. En embuscade à deux longueurs de la RI Iran, la République de Corée se mesurera à ces mêmes EAU, avant de défier l’Irak. Les Guerriers Taegeuk espèrent un faux pas du leader iranien pour virer à nouveau en tête. Le sélectionneur Paulo Bento doit cependant faire face à l’absence prolongée de Kwon Changhoon et au forfait pour blessure de Hwang Uijo, l’attaquant de Bordeaux. Dans ces conditions, Kim Gunhee (Suwon Bluewings) pourrait épauler l’incontournable Son Heungmin en attaque. En défense, le vétéran Kim Younggwon est incertain. Park Jisu semble le mieux placé pour évoluer aux côtés de Kim Minjae en son absence.

Le saviez-vous ?

Le 11 novembre prochain au Stadium Australia, les Socceroos disputeront leur premier match à domicile depuis 763 jours. .

Entendu...

"Le match face aux Émirats Arabes Unis s’annonce très compliqué face à nous un adversaire de qualité. Cette équipe s’appuie sur de très bonnes bases, notamment sur le plan offensif. Nous devons trouver la bonne formule en défense si nous voulons prendre les trois points." - Paulo Bento, sélectionneur de la République de Corée "Les joueurs que nous avons convoqués sont fous de joie à l’idée de retrouver l’Australie et de se produire à nouveau devant leurs supporters, leurs familles et leurs amis. Ils sont galvanisés à l’idée de jouer dans ce stade magnifique, encouragés par un public en fusion." - Graham Arnold, sélectionneur de l’Australie