Argentine : la progression dans le renouvellement

31 août 2021
  • Lionel Scaloni a lancé ou responsabilisé plusieurs jeunes joueurs.

  • Ils ont joué un rôle important à la Copa América et visent Qatar 2022.

  • Autre motif de satisfaction : l’Albiceleste progresse au Classement FIFA.

En plus d’avoir vu Lionel Messi décrocher son premier titre officiel avec l'Argentine en sélection senior, la Copa América a également été la compétition de la confirmation pour plusieurs joueurs révélés depuis le début de l’ère Lionel Scaloni. Lors de la dernière phase d’un processus de renouvellement qu’il a initié dès sa prise de fonctions, le sélectionneur de l’Albiceleste a convoqué plusieurs joueurs méconnus qui ont su trouver leur place. Cette dynamique se traduit également par la récente progression de l’Argentine au Classement Mondial FIFA Coca/Cola, dont elle occupe désormais la sixième place à la suite de son sacre au Brésil. Entre statistiques favorables et nouveaux visages prometteurs, le champion d’Amérique du Sud s’avance avec optimisme vers la reprise des qualifications pour Qatar 2022. .

Emiliano Martinez of Argentina smiles with the best goalkeeper award after winning the final of Copa America Brazil 2021 between Brazil and Argentina at Maracana Stadium on July 10, 2021 in Rio de Janeiro, Brazil. (Photo by Buda Mendes/Getty Images)

Emiliano Martínez

Gardien de but, 28 ans 8 sélections (2 buts encaissés) Club : Aston Villa󠁧󠁢󠁥 C’est avec deux titres mondiaux à son palmarès (U-17 et U-20) que Martinez a achevé sa formation à Arsenal, en Angleterre, loin des médias argentins. Sa première convocation avec les A remonte à un match amical de 2011 lors duquel il était resté sur le banc. Il a été de nouveau appelé en 2019 par Scaloni lors d’une rencontre comptant pour les qualifications de Qatar 2022. C’est avec le statut de gardien le plus cher de l’histoire du football argentin qu’il a connu sa première titularisation, face au Chili dans le cadre de la septième journée. Hélas, il a dû quitter le terrain sur blessure lors de la journée suivante. Scaloni lui a maintenu sa confiance en tant que numéro 1 lors de la Copa América, au cours de laquelle il a été l’un des grands artisans du titre. Après l’avoir vu repousser trois tentatives de la Colombie lors de la séance de tirs en demi-finale, Messi l’a qualifié de "phénomène". ”.

Miguel Almiron of Paraguay competes for the ball with Nahuel Molina of Argentina during a group A match between Argentina and Paraguay as part of Conmebol Copa America Brazil 2021 at Mane Garrincha Stadium on June 21, 2021 in Brasilia, Brazil. (Photo by Alexandre Schneider/Getty Images)

Nahuel Molina

Latéral, 23 ans 6 sélections (0 but) Club : Udinese Surnommé El Galgo (le lévrier) en raison de sa vitesse, il a joué ailier et milieu offensif, avant de reculer au poste de latéral droit. Formé à Boca Juniors, il a été prêté à deux écuries argentines avant d’être recruté par l’Udinese. Sa bonne saison 2020/21 dans le club frioulan (2 buts et 5 passes décisives en 29 matches) lui a valu d’être convoqué par Scaloni. À l’instar de Martínez, il a connu son baptême du feu avec les A face au Chili mais c’est à la Copa América qu’il est devenu une option régulière à son poste. Sans être toujours titulaire, il a participé à cinq rencontres au Brésil. Rigoureux au marquage, il fait aussi preuve d’une grande disponibilité à la relance et en attaque. .

BRASILIA, BRAZIL - JUNE 21: Cristian Romero of Argentina heads the ball during a group A match between Argentina and Paraguay as part of Conmebol Copa America Brazil 2021 at Mane Garrincha Stadium on June 21, 2021 in Brasilia, Brazil. (Photo by Alexandre Schneider/Getty Images)

Cristian Romero

Défenseur central, 23 ans 5 sélections (1 but) Club : Tottenham󠁧󠁢󠁥󠁮󠁧󠁿 Avec Martínez, Romero fait partie des révélations du cycle Scaloni. Formé à Belgrano, club de Córdoba, il a disputé le Championnat d’Amérique du Sud U-17 avec l’Argentine et a fait ses débuts en première division à 18 ans avant de mettre le cap sur l’Italie deux ans plus tard. Son transfert n’a d’ailleurs généré pratiquement aucune couverture médiatique en Argentine. Après un passage réussi au Genoa, il a été recruté par l’Atalanta Bergame, où ses brillantes performances lui ont valu d’être désigné Meilleur défenseur de la Serie A 2020/21. Lors de ses débuts face au Chili dans le cadre de la compétition préliminaire, son timing, son sens de l’anticipation, ses qualités à la relance et sa fiabilité dans les airs ont fait de lui l’un des meilleurs joueurs du match. De la même manière, il a été l’un des meilleurs défenseurs de la Copa América 2021. Il est aujourd’hui un titulaire indiscutable. .

LIMA, PERU - NOVEMBER 17: Nicolás González of Argentina scores the first goal of his team during a match between Peru and Argentina as part of South American Qualifiers for World Cup FIFA Qatar 2022 at Estadio Nacional de Lima on November 17, 2020 in Lima, Peru. (Photo by Daniel Apuy/Getty Images)

Nicolás González

Milieu de terrain, 23 ans 11 sélections (2 buts) Club : Fiorentina Issu du vivier d’Argentinos Juniors, il y a fait ses débuts à 18 ans et s’est affirmé comme l’un des meilleurs éléments de l’équipe pendant deux saisons. Ses performances lui ont valu un transfert à Stuttgart, où il s’est rapidement adapté, sans rien perdre de sa régularité. Il a notamment réalisé une excellente saison 2019/20. Repéré, il a été convoqué avec les U-23 pour les Jeux Panaméricains 2019, qui ont permis à Scaloni de confirmer que, malgré sa formation d'attaquant, González est capable d’occuper n’importe quel poste sur le flanc gauche, y compris celui d’arrière latéral, comme face au Paraguay lors de la quatrième journée des qualifications. C’est Scaloni qui l’a lancé en 2019.

Head coach of Argentina Lionel Scaloni, Neymar Jr. of Brazil and Exequiel Palacios of Argentina react during the final of Copa America Brazil 2021 between Brazil and Argentina at Maracana Stadium on July 10, 2021 in Rio de Janeiro, Brazil. (Photo by Wagner Meier/Getty Images)

Exequiel Palacios

Milieu de terrain, 22 ans 11 sélections (0 but) Bayer Leverkusen Formé à River Plate, il a gagné six titres avec les Millonarios, parmi lesquels une Copa Libertadores. Palacios est un habitué des sélections de jeunes, avec lesquelles il a disputé les Jeux sud-américains et deux Coupes du Monde (U-17 et U-20). À la différence des autres, il a eu le temps de se faire un nom dans le championnat argentin avant de partir en Allemagne en 2019. Sa convocation était donc davantage prévisible du côté des supporters argentins. Milieu de terrain capable d’occuper tous les postes en attaque, il a fait ses débuts avec les A en 2018. C’est cependant depuis le début du cycle en cours qu’il a pris du galon, au point de ne pas aller aux Jeux Olympiques pour disputer la Copa América, lors de laquelle il a joué cinq matches, la plupart en tant que remplaçant.