Arat Hosseini, graine de superstar

  • À six ans, Arat Hosseini est devenu un phénomène sur les réseaux sociaux

  • Le jeune iranien compte plus de 4 millions de followers sur Instagram

  • Arat veut devenir le plus jeune joueur à disputer une Coupe du Monde

Jamais Mohamed Hosseini n’aurait imaginé que son fils, Arat, né le 30 septembre 2013, serait un jour un phénomène sur les réseaux sociaux. Et pourtant, c’est bien ce qu’il est devenu, comme en témoignent ses plus de quatre millions de followers sur Instagram.

À bientôt six ans, Arat fait le buzz auprès des fans de football du monde entier. La raison d’un tel engouement ? Ses incroyables prouesses qui ont aussi impressionné de nombreuses stars du football, dont Lionel Messi, promptes à louer son talent et à lui prédire un avenir prometteur.

De la salle de gym au terrain de foot

"Quand il était tout petit, Arat était en mouvement perpétuel, toujours très actif. Il faisait déjà de la gym avant que je l’inscrive dans un petit club. Il était très enthousiaste. Il avait cinq ans à l’époque. Je l’ai encouragé et j’ai cherché à lui trouver de meilleures opportunités. Il a toujours été passionné par le sport", raconte Mohamed, son papa, au micro de FIFA.com.

Et d’expliquer la renommée mondiale de son fils : "Arat s’est fait une réputation en Asie en tant que gymnaste quand il était tout petit. Quand il a commencé à jouer au football, ils ont été de plus en plus nombreux à le suivre. Ça nous a donné l’occasion de parler avec beaucoup de monde, notamment des célébrités comme DJ Khaled et Novak Djokovic. Arat est aujourd’hui considéré comme un modèle pour les enfants. C’est génial."

Mohamed reconnaît que la gloire a ses bons et ses mauvais côtés, en particulier sur les réseaux sociaux. Il est d’ailleurs le premier à mettre son fils en garde à ce sujet. "Je parle à Arat des retours positifs que nous recevons sur ses vidéos. Je m’en sers pour le motiver à atteindre ses objectifs. En même temps, j’estime qu’il est fondamental de protéger les enfants des mauvais côtés des réseaux sociaux. C’est encore un enfant. Il grandit et il apprend car l’éducation occupe une place très importante à nos yeux", explique-t-il.

Tournés vers l’avenir

L’immense popularité acquise par Arat grâce à ses vidéos exceptionnelles ne constitue qu’une étape vers l’objectif plus ambitieux que se sont fixé le père et son fils. "Arat veut être le meilleur joueur du monde. Parallèlement, nous lui apportons la meilleure éducation et le meilleur entraînement possible, et nous ferons le nécessaire pour aller dans ce sens", lance Mohammed.

Se projetant vers l’avenir de son fils de six ans, il ajoute : "Je suis certain qu’il deviendra un grand joueur. Il est talentueux et motivé. C’est une aventure de longue haleine et nous n’allons rien laisser au hasard pour atteindre notre objectif. Il va devenir le plus jeune joueur à disputer une Coupe du Monde."

"Nous réfléchissons à l’avenir et aux dispositions que nous pouvons prendre", poursuit le papa avant de conclure : "Rien ne nous arrêtera. Arat adore l’école et le football. Il s’entraîne actuellement avec l’académie du Liverpool FC et veut devenir le meilleur joueur du monde. De mon côté, je fais tout pour l’y aider."