Amuneke : "L'avenir du football africain passe par le développement des talents"

28 sept. 2021
  • Amuneke table sur les compétitions pour développer les talents

  • L'ex-milieu du Nigeria estime qu'une réforme du calendrier bénéficierait au football africain

  • Accroître la compétitivité au niveau mondial est un objectif clé de la Vision 2020-2023 du président de la FIFA

Emmanuel Amuneke connaît bien le pouvoir du football. Il est aussi conscient de la nécessité d'évoluer constamment pour s'adapter aux besoins du jeu moderne. Acteur phare de la qualification du Nigeria pour les huitièmes de finale de la Coupe du Monde de la FIFA 1994™, il appelle à une réforme du calendrier international des matches afin de permettre à davantage de joueurs de son pays et de toute l'Afrique de se produire sur la scène mondiale. Les joueurs ont été invités à apporter leur contribution à une vaste étude sur l'avenir du football. D'autres parties prenantes appartenant à tous les secteurs de notre sport ont également été sollicitées. L'après-2024 n'ayant pas encore été défini, la FIFA a lancé un échange de vues et un débat, en vue d'optimiser le calendrier pour l'ensemble des intervenants et de donner une chance de briller à un plus grand nombre de talents issus du monde entier.

"Le football ne cesse d'évoluer et de se transformer", commente Amuneke. "La seule manière dont nous pouvons aller de l'avant en Afrique, c'est de revenir aux bases et de former nos joueurs. De grands footballeurs de notre continent font une belle carrière dans les championnats européens, mais il faut aussi penser à ceux qui jouent chez nous. Nous devons trouver le moyen de les aider à progresser." "J'ai toujours pensé qu'une solide connaissance du football permettait d'améliorer l'intelligence de jeu. C'est pourquoi il est essentiel d'éduquer nos espoirs et de les préparer à l'avenir. On dit depuis des années que l'Afrique va gagner la Coupe du Monde. C'est vrai, mais il ne suffit pas d'en parler. Pour y parvenir, il faut former la vague montante et poser les fondations qui donneront aux jeunes les moyens d'être compétitifs."

Emmanuel Amuneke (Nigeria) at the 1994 FIFA World Cup

Amuneke insiste sur le stress auquel l'élite du football est soumise en raison des déplacements intercontinentaux et sur la nécessité pour les joueurs de disposer de périodes de repos pour optimiser leur rendement. "La question des périodes de repos est primordiale. S'il est possible de la régler dans le calendrier, ce sera une avancée bienvenue qui aidera les clubs et les équipes nationales", conclut Amuneke.