Media Release

Federation Internationale de Football Association

FIFA Strasse 20, P.O Box 8044 Zurich, Switzerland, +41 (0) 43 222 7777

500,8 millions de dollars payés aux intermédiaires en 2021

  • Les clubs européens représentent 95,8% des sommes versées

  • Les frais d’intermédiaires sont restés stables alors que les indemnités de transfert ont chuté pour la deuxième année consécutive

  • La FIFA œuvre à une réforme globale du système des transferts

Selon l’édition 2021 du rapport sur les intermédiaires dans les transferts internationaux publié aujourd’hui par la FIFA, les clubs ont versé aux intermédiaires USD 500,8 millions de commissions. Toujours en 2021, 17 945 transferts internationaux de joueurs professionnels ont été enregistrés dans le système de régulation des transferts de la FIFA (TMS). Parmi ceux-ci, 3 545 transferts (19,8%) ont été conclus à l’aide d’un intermédiaire. Les clubs européens représentent 95,8% des USD 500,8 millions et les seuls clubs anglais (USD 133,3 millions), allemands (USD 84,3 millions), italiens (USD 73,5 millions), espagnols (USD 34,5 millions), français (USD 30,3 millions) et portugais (USD 29,3 millions) concentrent 77% de la somme.

Même si les dépenses des clubs en indemnités de transfert ont chuté pour la deuxième année consécutive (-13,9% en 2021 après -23,4% en 2020), cette baisse ne s’est pas répercutée sur les frais d’intermédiaire, qui sont restés stables en 2021, enregistrant même une légère hausse de 0,7% par rapport à 2021. Selon un autre rapport publié par la FIFA en cours d’année, le montant cumulé des frais d’intermédiaire sur les transferts internationaux s’élève à USD 3,5 milliards sur les dix dernières années. 1 287 transferts internationaux de joueuses professionnelles Le rapport publié aujourd’hui indique que 1 287 transferts internationaux de joueuses professionnelles ont été enregistrés dans TMS en 2021, parmi lesquels 300 (23,3%) faisaient intervenir au moins un intermédiaire. En 2021, le nombre de transferts comportant un intermédiaire du côté du club qui engage a grimpé de 12,9% dans le football féminin par rapport à 2020 (70, contre 62). L’Angleterre (16) et l’Allemagne (14) sont les plus actives dans ce domaine. Une réforme globale du système des transferts Depuis 2017, conformément à la Vision 2020-2023 : rendre le football véritablement mondial du Président de la FIFA, l’instance dirigeante du football mondial a pris d’importantes mesures afin d’aboutir à un système des transferts plus juste et transparent, notamment via la validation de trois trains de réformes par le Conseil de la FIFA. Le nouveau Règlement sur les agents de la FIFA doit entrer en vigueur en 2022. Une vue d’ensemble des principaux accomplissements liés à la réforme du système des transferts est disponible ici.