Fin des enquêtes de la chambre d’instruction de la Commission d’Éthique sur Rafael Esquivel Melo et Julio Rocha

La présidente de la chambre d’instruction de la Commission d’Éthique, Maria Claudia Rojas, a conclu son enquête sur les activités de MM. Rafael Esquivel Melo et Julio Rocha, et a transmis deux rapports finaux - accompagnés de recommandations - à la chambre de jugement de la Commission d’Éthique, présidée par Vassilios Skouris.

Comme communiqué publiquement par le Département américain de la Justice le 10 novembre 2016, Esquivel Melo, ancien vice-président de la CONMEBOL et ancien président de la Fédération Vénézuélienne de Football, a plaidé coupable de sept chefs d’accusation - un pour racket organisé, trois pour fraude électronique et trois pour blanchiment d’argent. Comme l’a également indiqué le Département américain de la Justice le 7 décembre 2016, Julio Rocha, ancien président de la Fédération Nicaraguayenne de Football et ancien président de l’Union de Football d’Amérique centrale, a plaidé coupable des deux chefs d’accusation suivants : racket organisé et fraude électronique.

Dans ses rapports finaux, la présidente de la chambre d’instruction de la Commission d’Éthique a recommandé de suspendre à vie MM. Esquivel Melo et Julio Rocha de toute activité liée au football (administrative, sportive ou autre) pour les violations suivantes du Code d’Éthique de la FIFA : art. 13 (Règles de conduite générales), art. 15 (Loyauté), art. 18 (Obligation de déclaration, de coopération et de rapport), art. 19 (Conflits d’intérêt), art. 21 (Corruption) et art. 41 (Obligation de collaboration des parties).