Le Président de la FIFA se réjouit du débat à venir sur le calendrier, à travers une grande concertation mondiale

8 sept. 2021
  • Les supporters seront sondés sur l’avenir du football

  • Les joueurs et les entraîneurs de premier plan s’expriment sur la question du calendrier à Doha

  • Gianni Infantino : "Une consultation mondiale et exhaustive"

Le Président de la FIFA Gianni Infantino a accueilli d’anciens footballeurs et entraîneurs de renom à Doha pour un débat portant sur l’avenir du calendrier international des matches. Selon lui, un maintien du statu quo serait dommageable pour le football en général et la santé des joueurs en particulier.

C’est un public expérimenté qui s’est réuni à Doha pour former un groupe consultatif technique pour le football masculin : plus de 300 matches en Coupe du Monde de la FIFA™ et 3 000 sélections au total, excusez du peu ! Les participants ont fait part de leurs réflexions et de leurs expériences en lien avec le calendrier international des matches sous sa forme actuelle. Ils ont également exploré des alternatives pour rééquilibrer les inégalités régionales, afin de rendre le football vraiment mondial.

Menée par Arsène Wenger, le directeur du Développement du football mondial, cette consultation s’inscrit dans le cadre d’une demande formulée par 166 associations membres lors du 71ème Congrès de la FIFA : évaluer le calendrier existant et ouvrir des pistes pour son amélioration. Jill Ellis organisera une analyse similaire pour le football féminin.

"La consultation commence par les acteurs, c’est-à-dire les joueurs et les entraîneurs, mais le football concerne tout le monde", a précisé Gianni Infantino. "Nous interrogeons des joueurs et des clubs du monde entier, ainsi que les 211 associations membres de la FIFA car nous pensons que chacun a le droit de faire entendre sa voix. C’est une question de principe. La nouvelle FIFA est une entité démocratique qui respecte tout le monde. Il est important que chaque voix soit entendue avant de prendre une décision."

La plate-forme mondiale de la FIFA couvre notamment les quatre milliards de supporters à travers le monde qui ont suivi la Coupe du Monde de la FIFA™, Russie, 2018™, et 1,2 milliard de personnes qui ont assisté à la Coupe du Monde Féminine de la FIFA™ en France, l’année suivante. Ces amoureux du football ont aussi leur mot à dire dans le cadre de cette grande consultation.

"Les supporters ont un rôle très important à jouer", poursuit le Président Infantino. "Ils sont le cœur et l’âme du football. Nous voulons donc nous adresser à eux où qu'ils se trouvent car le football est un sport mondial."

"Le calendrier actuel montre que nous avons atteint certaines limites. La pandémie de Covid-19 a rendu la situation encore plus compliquée, mais la période de mise à disposition pour les équipes nationales prouve à quel point il est difficile pour les joueurs de voyager d’un pays à l’autre ou d'un continent à l’autre. Certains commencent la saison en Europe et s’arrêtent pour rejoindre leur sélection. Ils parcourent plusieurs continents et plusieurs fuseaux horaires, avant de retrouver à nouveau leurs clubs. Ce n’est pas bon pour leur santé et ce n’est pas bon pour la santé des compétitions non plus."

"Ce processus mondial se veut exhaustif et intensif. Il témoigne du respect de la FIFA pour l’ensemble de la planète. Nous espérons présenter le résultat de nos travaux d’ici la fin de l’année, afin de nous projeter dans l’avenir. En effet, le calendrier international des matches pour le football masculin s’arrête en 2024.