Media Release

Federation Internationale de Football Association

FIFA Strasse 20, P.O Box 8044 Zurich, Switzerland, +41 (0) 43 222 7777

Le Président de la FIFA réitère son engagement en faveur de la bonne gouvernance et des droits humains à l’occasion d’un discours historique devant le Conseil de l’Europe

  • Le Président Infantino a été invité à s’exprimer devant l’assemblée à l’occasion de l’adoption du rapport sur la gouvernance du football

  • Ce document salue la réforme actuellement menée par la FIFA concernant le système des transferts et le règlement des agents

  • Les principaux domaines de collaboration comprennent la promotion de la transparence et de l’intégrité, les droits humains et la prévention en faveur des enfants

Invité à s’adresser à l’Assemblée parlementaire du Conseil de l’Europe (APCE) à l’occasion de l’adoption d’un nouveau rapport sur la gouvernance du football, le Président de la FIFA, Gianni Infantino, a souligné les valeurs communes des deux organisations et leur coopération étroite depuis la signature d’un protocole d’accord en 2018.

Il a notamment mis en lumière le travail effectué par la FIFA pour promouvoir la transparence, faire du football un sport sûr pour les enfants et protéger les droits humains, conformément aux objectifs fondamentaux du Conseil de l’Europe. 

STRASBOURG, FRANCE - JANUARY 26: FIFA President Gianni Infantino at the Parliamentary Assembly of the Council of Europe Football governance: business and values session on January 26, 2022 in Strasbourg, France. (Photo by Alban Hefti/Council of Europe)

Dans son allocution devant les délégués présents au Palais de l’Europe à Strasbourg et virtuellement, le Président de la FIFA a salué le rapport "Football governance: business and values", élaboré par Lord Foulkes of Cumnock et adopté aujourd’hui. Ce document soutient clairement le processus de réforme actuellement mené par la FIFA sur le système des transferts et le règlement des agents, qui vise à garantir la transparence des flux financiers et à combattre les excès. Il approuve également le projet de la FIFA consistant à créer une entité chargée de la sûreté dans le sport pour traiter et prévenir les abus.

Évoquant la réforme du système des transferts et du règlement des agents, le Président Infantino a déclaré : "Il est très important d’être transparent, d’éviter les commissions excessives et de veiller à ce que l’argent aille bien là où il doit aller, à savoir dans la formation des joueurs et des joueuses, dans les mécanismes de solidarité et dans le développement du football en général."

Le Président de la FIFA a également expliqué comment la FIFA entend développer le football aux quatre coins du monde et amener un changement positif. Alors que la Coupe du Monde de la FIFA 2022™ approche à grands pas, il a évoqué les progrès importants réalisés en très peu de temps par le Qatar dans le domaine des droits humains. Ces efforts, rendus possibles par l’exposition générée par la Coupe du Monde, ont été reconnus par de nombreux experts internationaux.

Le rapport de l’ACPE loue le rôle de la FIFA et celui d’autres institutions internationales, de syndicats et d’ONG dans la genèse du processus de réforme du droit du travail au Qatar. Tout en reconnaissant qu’il est toujours possible de faire plus et que ces efforts doivent être poursuivis, le Président Infantino a indiqué que "nous devons également être conscient qu’un changement est bel et bien intervenu et qu’il nous faut soutenir ceux qui donnent leur temps, leur énergie et leur conviction pour que ce changement puisse avoir lieu."

Les discussions ont également abordé le processus de consultation en cours sur l’avenir du football mondial, initié par la FIFA. Le Président Infantino a déclaré qu’il ne s’agit pas seulement d’un débat sur la Coupe du Monde tous les deux ans, mais de ce qui peut être fait pour améliorer l’avenir du football dans le monde entier. "Le football va dans une direction où quelques-uns ont beaucoup alors que la grande majorité n’a rien", a-t-il expliqué. "Nous devons trouver des moyens d’inclure le monde entier et d’apporter de l’espoir."

Après la séance plénière, le Président de la FIFA, accompagné du Secrétaire Général adjoint (administration) de la FIFA, Alasdair Bell, et du directeur du Développement du football mondial de la FIFA, Arsène Wenger, en a profité pour échanger avec la Commission de la culture, de la science, de l’éducation et des médias. Il s’est également entretenu avec la secrétaire générale et le secrétaire général adjoint du Conseil de l’Europe, Marija Pejčinović Burić et Bjorn Berge, ainsi qu’avec le nouveau président de l’Assemblée parlementaire, Tiny Kox.