La Secrétaire Générale de la FIFA achève sa tournée à Hamilton

  • La Secrétaire Générale de la FIFA a conclu sa tournée en Australie et Nouvelle-Zélande à Hamilton/Kirikiriroa

  • À un an de la Coupe du Monde Féminine, une délégation de la FIFA s’est rendue dans chacune des villes hôtes

  • Fatma Samoura : "Jamais une Coupe du Monde Féminine ne s’était tenue dans un contexte culturel aussi fort"

Partie à la rencontre des acteurs du sport et des autorités de chacune des villes hôtes de la prochaine Coupe du Monde Féminine de la FIFA™, organisée conjointement par l’Australie et la Nouvelle-Zélande, la délégation de la FIFA a bouclé son périple à Hamilton/Kirikiriroa. La quatrième ville néo-zélandaise se trouve au cœur de la région de Waikato. Les émissaires de la FIFA ont entamé leur programme par une visite du Waikato Stadium, où des représentants des Iwi les attendaient pour un wero traditionnel. Le wero est un défi qui permet aux autochtones de décrypter les intentions de leurs visiteurs et, notamment, de savoir s’ils viennent en paix ou pour combattre. Une fois que la Secrétaire Générale de la FIFA et les autres membres de la délégation ont fait la preuve de leurs motivations, un karanga a retenti dans cette arène de 25 111 places. Le karanga est un échange d’appels entre les Iwi, qui s’inscrit dans le cadre du powhiri, une cérémonie de bienvenue typiquement maori. Au milieu des chants et des danses qui accompagnent traditionnellement le powhiri, les Iwi Waikato Tainui ont remis à Fatma Samoura une pounamu, une pierre verte gravée de symboles maori. Ce cadeau constitue, dans la culture locale, un gage de bienvenue, d’amitié et de paix.

HAMILTON, NEW ZEALAND - MAY 11: FIFA General Secretary Fatma Samoura and Leilani Thompson-Kihi (R) pose for a photo at Waikato Stadium as part of a FIFA Women's World Cup 2023 host city tour on May 11, 2022 in Hamilton, New Zealand. (Photo by Michael Bradley/FIFA via Getty Images)

À l’issue de cette cérémonie, les représentants de la FIFA ont pu visiter le Waikato Stadium, qui accueillera cinq matches de groupes de la Coupe du Monde Féminine. En 2019, ce bâtiment centenaire a bénéficié d’un projet d’investissement de 1,3 million d’USD couvrant notamment la pose d’un gazon Desso Hybrid à la pointe du progrès. Ce terrain se compose de fibres artificielles "cousues" sur une surface mixte, sous laquelle sont plantées des graines de ray-grass. L’alliance de ces deux techniques permet aux joueurs de bénéficier d'un gazon naturel renforcé. En outre, un programme de rénovation sera lancé fin 2022, en vue du rendez-vous mondial. Le tournoi laissera un héritage durable dans le stade, à travers la rénovation des vestiaires, où seront installés des casiers et des équipements sanitaires adaptés aux femmes. Les sites d’entraînement sont aussi concernés par ces améliorations : les vestiaires sont actuellement en cours de transformation pour répondre aux besoins d’athlètes féminines. Par ailleurs, les exploitants sont impliqués dans les pratiques écologiques. De nombreux secteurs sont concernés par ces mesures : réducteurs de débit dans les lavabos et dans les douches, systèmes de gestion du bâtiment pour limiter la consommation énergétique, installation de LED en lieu et place des halogènes, bus gratuits pour les manifestations publiques ou encore irrigation nocturne des terrains afin de réduire l’évaporation. De plus, la culture maori occupe une place importante au Waikato Stadium. La Whatanoa Gateway (15m de haut) se veut un hommage aux traditions et à l’histoire des Waikato Tainui (le peuple de Tainui) et notamment aux Ngati Wairere hapu, sur les terres desquels le Waikato Stadium a été érigé. Cette arche représente la passion, la détermination et le courage des anciens guerriers maori et de leurs descendants, les sportifs d’aujourd’hui. Elle symbolise aussi le lien entre le passé et l’avenir en souhaitant la bienvenue à tous les visiteurs du Waikato Stadium, de la ville d'Hamilton/Kirikiriroa et de la région de Waikato.

HAMILTON, NEW ZEALAND - MAY 11: (L-R) Paula Southgate, Mayor of Hamilton / Kirikiriroa, FIFA General Secretary Fatma Samoura, Johanna Wood, President NZ Football at Waikato Stadium as part of a FIFA Women's World Cup 2023 host city tour on May 11, 2022 in Hamilton, New Zealand. (Photo by Michael Bradley/FIFA via Getty Images)

À l’issue de cette visite, le groupe composé de Fatma Samoura, Secrétaire Générale de la FIFA, Joanna Wood, Présidente de Football New Zealand, également membre des Conseils de la FIFA et de l’OFC, Dave Beeche, Directeur Général de la Coupe du Monde Féminine de la FIFA 2023 en Australie et Nouvelle-Zélande, Rhiannon Martin, Directrice du Projet Coupe du Monde Féminine de la FIFA 2023, et Jane Patterson, Directrice des Opérations de la Coupe du Monde Féminine de la FIFA 2023 en Nouvelle-Zélande, a rencontré Paula Southgate, la mairesse d'Hamilton. Leur conversation a porté sur le tournoi à venir et sur le message positif véhiculé par la compétition et son slogan ("repousser les limites") auprès des femmes de l’hémisphère sud. Les édiles ont souligné leur grand intérêt pour le football et signalé que la population se passionnait d’ores et déjà pour le tournoi. En effet, de nombreux habitants d’Hamilton ont manifesté leur désir de faire découvrir la richesse de la culture régionale aux équipes et aux supporters. En guise de conclusion, Fatma Samoura a indiqué : "Cette visite était particulièrement émouvante. J’ai été très touchée par l’accueil des Iwi de Waikato. Je suis très honorée d’avoir été témoin de cette belle tradition. Le souvenir de ce powhiri restera gravé dans ma mémoire. Jamais une Coupe du Monde Féminine ne s’était tenue dans un contexte culturel aussi fort".